LES HELL'S EIGHT

TOME 1

 

SECRETS DESIRS

 

  Secrets désirs (Hell's Eight, #1)                                               Caine's Reckoning

 

de Sarah McCarty

aux éditions Harlequin, collection Spicy

 

Quatrième de couverture:

Les Hell’s Eight. Huit hommes revenus de l’enfer, débordant d’une énergie sauvage, et prêts à tout pour défendre leurs valeurs…

Quand Caine Allen, après l’avoir arrachée aux mains des bandits qui l’ont kidnappée, exige qu’elle devienne sa femme, Desi ne sait absolument pas comment réagir. Une voix, au fond d’elle, lui crie de s’enfuir à tout prix loin de cet homme, dont elle connaît la réputation – comme les autres membres des Hell’s Eight, son sens de l’honneur n’a d’égal que sa dureté et son inflexible volonté. Et si elle ne trouve pas un moyen de lui fausser compagnie il voudra la soumettre à ses désirs, comme tous les autres hommes avant lui. Mais elle devine, avec la même certitude, que la protection qu’il lui offre n’est pas un vain mot, et que la soumission totale qu’il exige d’elle n’est peut-être que le prix à payer pour rester en vie, mais aussi, et surtout, pour explorer la part la plus enfouie de ses propres désirs…

 

La chronique de Lisa McLivres:

Qu’est ce qui fait qu’un Spicy peut être réussi ?  Un bon dosage entre intrigue et sexe. Et dans ce premier tome des Hell’s Eight de Sarah McCarty, nous sommes pile dans les bonnes proportions.

Dans cette série, qui semble être très prometteuse, nous faisons la connaissance avec un groupe de Texas Rangers qui font régner l’ordre et la justice grâce à des méthodes assez musclées, dirons-nous. Ces huit hommes, dont le passé a été parsemé d’horreurs et de drames, inspirent peur et respect à la fois.

Ici, nous nous intéressons à l’histoire de Caine Allen, cowboy aussi ténébreux qu’intimidant, qui va délivrer plusieurs femmes enlevées et retenues par une bande de hors la loi dont les intentions étaient tout sauf honorables. Aidé de deux compagnons, Tracker et Sam, Caine va sauver ces femmes et va tout de suite être intrigué par l’une d’elle plus particulièrement. Il s’agît d’une belle et jeune femme aux cheveux blonds et qui répond au nom de Desi. En plus de la vive attirance qu’il va ressentir tout de suite pour la jeune femme, Caine va vouloir comprendre d’où vient l’animosité que lui portent les autres captives. Celui-ci va alors n’avoir de cesse de protéger Desi et peut-être bien plus…

Sarah McCarty nous transporte dans une histoire au cœur de l’Amérique, dans des territoires de tous les dangers, où Indiens, Mexicains et blancs se battent pour leurs terres mais également pour des buts plus sombres, plus horribles. Être blanche, et blonde de surcroît, est un réel gage d’insécurité dans ce monde sauvage, et Desi va connaître une vie des pires que l’on puisse imaginer. Malgré les atrocités vécues, l’auteure reste assez pudique et nous épargne quelques détails insoutenables.

Caine arrive donc dans la vie de Desi à un moment où celle-ci est meurtrie au plus profond de sa chair. L’intérêt principal de l’histoire, en plus des scènes de sexe (soyons honnêtes c’est un Spicy tout de même !), se trouve dans la façon dont Caine va « apprivoiser » la jeune et jolie Desi, fougueuse et fragile à la fois, comme il le ferait avec un cheval sauvage, blessé et apeuré. Le tempérament ambivalent de Caine, à la fois agressif et dangereux, mais tendre et patient, va lui permettre de « dompter » la jeune femme et plus encore. L’auteure nous embarque sans problème dans ce rapport de force qui va se tisser entre les deux héros, et alors que certaines scènes pourraient nous sembler étranges compte tenu du passé de Desi, la douceur et l’abnégation de Caine nous font tellement fondre qu’on se dit qu’avec lui « aux commandes » tout est possible, même l’impensable !

Leur histoire d’amour est mêlée de passion et de tendresse, leurs rapports tantôt sensuels, tantôt provocants, mais jamais dans la vulgarité. Le maître mot ici c’est le respect entre les personnages, et on le ressent très bien dans le style de l’auteure, notamment dans les dialogues qui ne choquent pas et deviennent plus hots lorsque leur complicité s’accentue.

Pour en revenir à ce que je disais plus haut, l’intrigue n’a pas été oubliée dans cette histoire, au détriment du sexe qui reste quand même très présent, et les pages se tournent à grande vitesse pour pouvoir connaître rapidement le dénouement. L’auteure nous présente aussi, assez sommairement mais plus dans le souci de garder le mystère, les autres Rangers qui forment le Hell’s Eight, dont tous ont un point commun, l’honneur. Tous donneraient leur vie pour sauver celle de l’un des leurs.

Gageons que les tomes suivants soient aussi bon que ce premier et que l’auteure saura quand même se renouveler un peu, car la base de chaque histoire se ressemble quand même beaucoup. Je tiens le pari qu’elle y réussira, mes prochaines lectures me diront si j’ai vu juste…

 

 

coeurcoeurcoeurcoeurcoeur