LE CHEF

TOME 1

LES CHEVALIERS DES HIGHLANDS

 

Le chef (Les chevaliers des Highlands, #1)

 

de Monica McCarty

aux éditions J'ai Lu

collection Aventures & Passions

 

 

Quatrième de couverture:

 

Comte de Carrick et seigneur d'Annandale, Robert Bruce revendique le trône d'Ecosse. Or, pour vaincre les Anglais, il lui faut des mercenaires d'élite, des Highlanders. Et à leur tête, le meilleur de tous : Tormod MacLeod, une force de la nature. Mais Tor, dévoué à son clan, refuse de s'impliquer dans cette guerre. Comment le convaincre ? En le piégeant. C'est ainsi que Christina Fraser se glisse une nuit dans son lit. Au matin, Tor est sommé de l'épouser. Par le jeu des alliances, le voilà contraint d'embraser une cause qui n'est pas la sienne. Et c'est fou de rage qu'il accueille sa jeune épouse en son fief de Dunvegan...

 

La chronique de Lisa McLivres:

 

Voici le premier tome d’une nouvelle série sur les Highlanders qui promet d’être classée parmi les meilleures du genre. Monica McCarty a le don pour écrire des séries de romances historiques  sur ces vaillants guerriers, comme Les MacLeods et Le Clan Campbell, et de mêler faits historiques et romance à merveille.

Nous sommes peu de temps après la mort de William Wallace, et la rébellion contre le roi Edouard d’Angleterre monte dans les Highlands. De nombreux clans voient Robert Bruce comme étant le souverain légitime de l’Ecosse, mais ils ont également besoin de ces clans qui peuplent les îles de l’Ecosse et qui ne se sentent ni Ecossais ni Highlanders, mais des Iliens indépendants. Le chef Tormod MacLeod est de ceux-là et il ne veut absolument pas entraîner son clan dans une guerre dont il ne se sent pas concerné. Seulement, des circonstances inattendues vont l’obliger à faire un choix…

Pour vaincre le roi Edouard, Bruce décide de levée une armée secrète composée de mercenaires tous choisis pour leur courage et leur bravoure hors du commun. Et c’est à Tor qu’il donne la lourde tâche de les entraîner en vue d’une guerre qui se présente comme inévitable. Dans cette équipe nous n’avons pas un, ni deux ni même trois beaux spécimens Highlanders mais dix !!! Ce qui nous laisse à penser que les prochains tomes nous réservent encore pas mal de belles histoires.

L’histoire nous immerge dès le début dans ces luttes viscérales entre les clans, ces inimitiés et ces conflits qui fragilisent un peu plus l’Ecosse face aux Anglais. C’est passionnant de voir les complots, les traitrises et les manipulations qui étaient de mise pour survivre. Comme toujours il faut faire des compromis avec d’autres clans, souvent parce qu’aucune autre solution n’est possible, par des alliances où tout est permis ! Des aides militaires aux unions maritales forcées.

C’est de cette façon que Tor et Christina Fraser vont se rencontrer et celer une union qui, le moins que l’on puisse dire, démarre sur des bases plus que fragiles.

Contrairement à d’autres RH du même type, ici les deux protagonistes vont mettre du temps à faire de leur mariage une union d’amour. Tor est d’abord un chef de clan et ses fonctions l’obligent à faire passer son peuple avant tout le reste. L’amour et la tendresse ne sont pas de mise dans sa vie, et son épouse devra se contenter d’être l’ « épouse d’un chef », c’est-à-dire de jouer son rôle de châtelaine, sans se mêler de ses affaires. D’ailleurs Christina l’apprendra bien vite, car son époux est le plus souvent absent.

Là où ce livre est passionnant, c’est de suivre la formation et l’entraînement que Tor fait subir aux recrues de Bruce pour cette armée de mercenaires. Tous étant issus de clans différents, voire ennemis, les querelles se transforment petit à petit en liens, en donnant une dimension fraternelle à cette histoire. L’amitié et la fraternité grandit face à l’adversité. C’est un des aspects de l’histoire qui m’a le plus plu.

Face à cela nous avons bien sur la romance, que je trouve pour le coup très crédible pour l’époque. Ici nous n’avons pas d’héroïne rebelle et réfractaire au mariage, en quête d’indépendance et de liberté. Christina, bien qu’elle ait son caractère, voit dans son mariage quelque chose d’inévitable dans sa vie et va tout faire pour être la meilleure épouse possible.  Il faut également souligner le clin d’œil de l’auteure sur le tempérament extrêmement romantique de l’héroïne qui s’abreuve de romans d’amour et espère au fond d’elle-même rencontrer un chevalier plein de bravoure et d’honneur et non pas un guerrier assoiffé de sang et aux mœurs plus barbares que chevaleresques. Raté ! Mais l’auteure n’oublie pas non plus d’agrémenter son histoire de scènes très sensuelles et bourrées de passion pour notre plus grand plaisir.

La narration est faite de telle manière que l’on connaît les ressentis du héros bien plus que dans d’autres romances, ce qui nous permet de suivre parfaitement le cheminement de son amour grandissant pour Christina. Le maître mot dans leur relation c’est la patience.

J’ai adoré ce premier tome, avec une histoire qui se présente comme le point de départ à tout ce qui va venir ensuite. Une excellente mise en bouche pour cette série ! Certains des autres guerriers sortent déjà un peu du lot et j’ai très envie de connaître leur histoire, surtout lorsque que l’on voit comment celle-ci se finit…

Je vous conseille vivement ce nouveau Monica McCarty qui annonce une très belle série à venir !

 

coeurcoeurcoeurcoeurcoeur