LA RONDE DES SAISONS

TOME 2

 

PARFUM D'AUTOMNE

 

Parfum d'automne (La ronde des saisons, #2)

 

de Lisa Kleypas

aux éditions J'ai Lu, collection Aventures & Passions

 

Quatrième de couverture:

 


Désespérant de marier leur fille en Amérique, où la bonne société méprise les parvenus, les parents de Lillian Bowman comptent lui « acheter » un mari titré en Angleterre. Alors que la famille est invitée à séjourner chez le comte de Westcliff, le célibataire le plus convoité d’Angleterre, les relations se révèlent très tendues entre Lillian et ce dernier : elle le trouve froid, autoritaire et arrogant, et lui la considère comme vulgaire, effrontée, impertinente. Entre l’héritière yankee et l’aristocrate britannique, l’hostilité paraît irrémédiable... jusqu’à ce que la magie s’en mêle, car Lillian a inventé un philtre d’amour...

 

La chronique de Lisa Mc Livres:

 

 

 

Après un été qui a fait se réunir la jolie Annabelle avec Simon Hunt dans une union des plus passionnée, Lisa Kleypas nous entraîne cette fois dans la saison terne et inhospitalière qu’est l’automne. Ais-je dit terne et inhospitalière ? Au temps pour moi, l’automne « à la Kleypas » nous apporte beaucoup plus de chaleur et d’attrait (non pas que je n’aime pas l’automne !) qu’il n’y paraît.

 

Des quatre « laissées pour comptes », une seule est mariée (Annabelle) et le défi de les voir toutes épouser un riche aristocrate n’en est encore qu’au début. Reste Évangeline, Daisy et sa sœur Lillian. C’est de Lillian d’ailleurs  dont il est question dans ce second volet de La ronde des saisons.  Nous l’avions rencontré dans le tome 1, cette jeune Américaine aux manières dévergondées et peu respectueuses des bonnes manières aristocratiques de la haute société Anglaise. Et cela n’est pas du tout du goût du Comte Marcus de Westcliff que l’on qualifierait plutôt de sévère, hautain et trop sérieux. Lillian est tout ce qu’il déteste le plus chez une femme et compte bien le lui faire comprendre…

 

Une nouvelle fois l’auteure nous invite dans le domaine de Stony Cross, propriété du Comte de Westcliff, pour une partie de chasse qui va durer un mois et réunir tous nos protagonistes. C’est toujours agréable dans ce type de série de passer à un nouveau couple principal tout en continuant à suivre les autres personnages, ceux dont l’histoire s’est conclue dans les tomes précédents ainsi que ceux à venir.

 

L’histoire de Lillian et de Marcus pourrait nous sembler fade au début, sans  vraiment beaucoup de passion ni beaucoup de scènes de rapprochement, mais avec nos deux héros au caractère si diamétralement opposé et pourtant si proche il aurait été malvenu de les faire « fusionner » trop tôt. Donc malgré mon impatience de les voir ensemble au début, j’ai finalement apprécié de les voir progresser lentement sur la pente de la passion avec un Marcus au bord de l’explosion tant il a du mal à combattre ses pensées et ses pulsions d’aristocrate austère.

 

Les codes et règles dans les unions et les alliances de la haute société sont toujours le principal obstacle dans les romances de cette époque et Lisa Kleypas arrive à tourner l’intrigue de telle façon que les réactions des personnages, pourtant souvent rebelles, nous semblent tout à fait crédibles.

 

Marcus n’était pas du tout le personnage que j’attendais le plus dans cette série de par la description qui en est faite dans le tome 1  et dans le prequel, donc j’étais un peu sceptique sur l’attrait qu’allait me procurer ce tome ci. Et finalement, ce fut une très bonne surprise. Je vous laisse découvrir par vous-même le tempérament caché et fougueux de notre héros, et certaines scènes sont pleines de sensualité et d’humour. Marcus pourrait à lui seul incarner l’expression « méfiez-vous de l’eau qui dort » !

 

C’est donc un très bon tome, mais un peu en dessous du précédent tout de même. Le tome 3 démarre tout de suite à la fin du tome 2 et c’est donc tout naturellement que j’enchaîne directement sur l’histoire d’Évangeline et de Sebastian qui m’intéresse tout particulièrement…


coeurcoeurcoeurcoeuréclair