Cinquante nuances de Grey

 

Cinquante nuances de grey

 

d'E.L. James

aux éditions JC Lattès

 

 

Quatrième de couverture: 

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.
Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. 
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. 
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets...

 

La chronique de Lisa McLivres:

 

Contrat Fait ce 31/10/2012
Entre Fifty Shades of Grey (ci-après "Le Dominant")
Et Vous (ci-après "La Lectrice")

LES PARTIES SONT CONVENUES DE CE QUI SUIT:
MODALITÉS DE BASE

1. L'objectif fondamental de ce contrat est de permettre à la Lectrice d'apprécier le Dominant vendu comme étant un livre érotique alors qu'il n'est qu'une romance un peu poussée.

2. La Lectrice s'engage à commencer la lecture du Dominant en ayant pleinement conscience des points suivants:
2.1: La Lectrice sera à de nombreuses reprises étonnée face à la flopée de réflexions ridicules que EL James a eu la curiosité de mettre dans la tête de son héroïne. La Lectrice ne devra pas s'en formaliser et plutôt admettre qu'elle aussi devant un Mr Grey aurait tendance à se répéter "Qu'est ce qu'il est beau! Qu'est ce qu'il est beau!" même après qu'il vous ai donné la rouste de votre vie.
2.2: La Lectrice devra faire abstraction des exagérations dont EL James a truffé le Dominant , et ne pas pouffer lorsqu'Anastasia jouit plusieurs fois et à la demande pour sa première fois avec M. Grey (et première fois tout court) et se voit attribuer la mention excellent pour son premier examen "oral".
2.3: La Lectrice ne devra pas être étonnée non plus de trouver certains passages risibles , au point de vraiment en rire (cf le Contrat entre Grey et Ana) car ont ils vraiment pour vocation de faire rire, et plutôt profiter de cette lecture légère et fluide.

3. Au commencement de la lecture du Dominant, La Lectrice aura peut être un avis tout fait sur l'héroïne, Anastasia Steele, du fait des différentes critiques la taxant de fille nunuche, débile et naïve. Mais la Lectrice sera surprise de constater que, à bien des moments, elle se fera, à sa plus grande honte aussi, les mêmes réflexions qu'Anastasia, et se posera les mêmes questions, et ô humiliation suprême, elle se rendra compte qu'elle AUSSI aurait pu signer un contrat pareil!

4. La Lectrice pourra constater que malgré ses travers, le personnage de Christian Grey la touchera. Des mystères sillonnent son existence mais la Lectrice les découvrira petit à petit grâce à Anastasia. La Lectrice se sentira attirée puis répulsée par le personnage de Grey mais restera inexplicablement esclave de ses désirs.

5. Si la Lectrice espère trouver dans le Dominant un érotisme débordant, alors elle est poliment invitée à ne pas poursuivre ce contrat et à ne pas tenter de le lire. Les scènes de sexe sont chaudes , mais le BDSM annoncé par la publicité du Dominant n'y apparaît que très furtivement. Si la Lectrice (comme moi) n'est pas adepte de ces pratiques elle pourra apprécier le livre.

6. La Lectrice aura le droit de s'autoriser à trouver le héros du Dominant (Mr Christian Grey) comme étant l'homme le plus sexy, beau, riche, intimidant, délicieux, expérimenté et romantique (liste non exhaustive) de la Terre. La Lectrice ne doit pas se sentir mal à l'aise si elle sourit bêtement pendant sa lecture et sent des papillons dans son ventre lors des points suivants: - les mails échangés entre Grey et Ana - l'incroyable capacité de Grey à apparaître dans la minute ( que dis-je dans la seconde! ) où Ana a besoin de lui - tout ce que Mr Grey qualifie de "première fois" et qu'il ose partager avec Ana (mention spéciale pour les nuits dans son lit) - le besoin viscéral de Mr Grey de savoir Ana toujours en sécurité (certes parfois obsessionnelle).

7. LeDominant pourra avoir quelques impacts physiques sur la Lectrice (pas forcément ceux escomptés) et celle ci devra faire attention à ne pas:
7.1: pencher la tête sur l'épaule à la même fréquence que Mr Grey au risque de finir avec un torticolis.
7.2: se mordre la lèvre inférieure autant de fois qu'Ana sans craindre de la voir, au mieux grignotée au pire disparaître, une fois le Dominant terminé.

8. Au terme de la lecture du Dominant, la Lectrice s'engage à donner son avis sur son ressentit et ne pas critiquer ou juger les autres Lectrices qui auront donné leur position. Toute critique ouverte sur les Lectrices qui ont aimé le Dominant et qui seront traitées de pauvres filles désespérées, qui ont un vide affectif et littéraire certain pour en arriver à lire un livre pareil, amèneront systématiquement à rendre ce contrat caduc entre les 2 parties concernées.

9. Le Dominant a, par son contenu, une vocation à rester entièrement dans le domaine de la fiction, et toute scène outrageusement exagérée ne pourrait lui être reproché.

10. La Lectrice devra également admettre que le Dominant a pour but de distraire et qu'il ne mérite cependant pas tout le tapage mediatique dont sa sortie a été accompagnée.

11. La Lectrice s'engage à lire les 2 autres tomes car elle ne peut tout simplement pas faire autrement quoiqu' elle en dise...

CONCLUSION 12. Les soussignés ont lu et pleinement compris les modalités de ce contrat. Les signataires en acceptent librement les terme. Si la Lectrice est prête à se soumettre à ses règles elle passera un bon moment.

Le Dominant: Fifty Shades of Grey La Lectrice: Vous Date:

 

coeurcoeurcoeurcoeuréclair

 

 

 

 ******************************************************************************************************************************

 

Cinquante nuances plus sombres

 9782709642538-T

d' E.L. James

aux éditions JC. Lattès

 

 

Quatrième de couverture :

 

Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d'éditrice. Mais son désir pour Grey occupe toujours toutes ses pensées et lorsqu'il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister.
Peu à peu, elle en apprend davantage sur le douloureux passé de son ténébreux M. Cinquante Nuances, toujours aussi passionné. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie.



La chronique de Lisa McLivres:

 

J’ai décidé pour cette chronique de faire quelque chose d’assez différent…  Plutôt que de vous exposer mon avis sur un ton sérieux, j’ai décidé de le faire sur un ton plus léger. Beaucoup de chroniques sont déjà disponibles et très bien faites sur ce livre, et n’ayant pas beaucoup de choses nouvelles à ajouter je me suis dit que j’allais plutôt vous expliquer pourquoi  je suis devenue une Christian Grey Addict !

 

*******************************

 

Afin d’analyser et de comprendre mon ressenti à la fin de la lecture de ce second volet de la série Fifty Shades, il ne me fallait pas moins qu’un rendez-vous chez un psy de renommée… littéraire, le non moins célèbre Dr Flynn. Je pense que lui seul peut m’apporter les réponses que j’attends aux questions qui me taraudent depuis que j’ai tourné la dernière page de ce livre. J’ajoute quand même que pour cette chronique j’ai adopté le style d’Ana, donc veuillez m’excuser d’avance pour mon vocabulaire un peu… léger ;) .  

Alors suivez-moi pour une séance très privée…

 

 

 

 

 

DR Flynn : Bonjour Lisa. Entrez et installez-vous. Dites-moi ce qui vous amène.

 

Moi : Bonjour Dr Flynn. Je pense que vous êtes la personne la mieux placée pour m’aider à mettre en ordre mes émotions. Je tiens à vous préciser que vous m’avez été chaudement conseillé pour votre professionnalisme et j’espère vraiment que vous pourrez m’aider car aux yeux de beaucoup je suis une cause perdue.

 

DR Flynn : Je vois toutes sortes de patients et certains croyez-moi, ont été diagnostiqués « cause perdue » par beaucoup de mes confrères, mais je vois en chacun d’eux un défi, et tous ont droit à une seconde chance, une seconde vie. Alors permettez-moi de vous rassurer en vous disant que rien n’est perdu dans la vie.

 

 

Moi : (waouuu, je crois que j’ai frappé à la bonne porte). Docteur, je viens de refermer un livre dont je n’arrive pas à analyser l’impact qu’il a eu sur moi. Je ne sais quoi en penser…

 

DR Flynn : Bien… Dites m’en déjà un peu plus sur l’histoire de ce livre.

 

Moi : (Merde ! je ne m’attendais pas à devoir résumer le livre et je ne sais pas du tout par quel bout le prendre). Eh bien, il s’agit de la suite d’un premier tome que j’avais beaucoup aimé, surtout pour le héros masculin de l’histoire (olala ça y est je vais passer pour une midinette qui lit des histoires à l’eau de rose) et qui raconte l’histoire d’amour entre une jeune femme simple et quelconque, qui entame une relation avec un homme superbement beau et riche, et qui a des pratiques sexuelles assez… (Bordel comment j’explique ça moi !!??) atypiques ?

 

DR Flynn : ???

 

Moi : Eh bien il a un-goût-prononcé-pour-les-relations-SM-avec-domination-sur-sa-partenaire ! (voilà c’est lâché !)

 

DR Flynn : D’accord… et vous diriez que vous avez aimé ce côté « atypique » du personnage ?

 

Moi (Putain la vache oui !!!!) Eh bien, il faut dire quand même que son passé y est pour beaucoup dans son « mode de vie ». Dire que j’ai aimé ce côté pervers du personnage (oui !oui !oui !), non pas vraiment, mais là n’est pas la question. A la fin du tome 1, j’ai quitté un héros avec tous ses travers et ses « 50 nuances » et dans ce tome 2 j’ai l’impression de l’avoir un peu perdu ou de lire l’histoire de quelqu’un d’autre. Le côté dangereux du personnage dans le 1er tome se dissout tout au long du tome 2 et… bien que j’aimais le héros du 1 j’ai également aimé le héros du 2… vous me suivez ? (Punaise il va me prendre pour une délurée !).

 

 

 

DR Flynn : Donc le héros est toujours le même, mais son comportement change d’un tome à un autre. N’est-ce pas ce que l’on appelle l’évolution des personnages et de l’intrigue ?

 

Moi (Merde il a raison) Oui… disons que c’est vrai que j’ai apprécié de voir un Christian Grey plus tendre (oh la vache oui que c’était bon !!), fou d’amour (aaaahhhhhhhhhh !!!) et prêt à sacrifier ses pratiques pour garder celle qu’il aime (aaaaaaaaaaaoooooooouuuuuuuuuuhhhh !!) mais ce qui faisait de CG  ce qu’il est a quand même un peu disparu dans ce tome et c’est dommage. Pour ce qui est de l’intrigue, elle ne change pas réellement, ils en sont encore à essayer de vivre une histoire d’amour malgré les casseroles de CG, ce sont plutôt des éléments qui viennent s’imbriquer pour en connaître un peu plus sur son passé et l’impact que cela a sur sa vie d’aujourd’hui. Mais alors putain quelle vie de merde il a eu !! Euh… désolée DR….

 

DR Flynn : Je comprends, je comprends. Donc finalement ce CG a gardé ses titres de noblesses à vos yeux malgré ces changements ?

 

 

 

Moi : Mais c’est ça que je ne m’explique pas !!!! (oh ! c’est toi le psy !) J’aimais le CG d’avant, et j’ai été déçue de le voir évoluer et pourtant je l’aime toujours !!!!

 

DR Flynn : Vous êtes addict.

 

Moi : Hein ??!!

 

DR Flynn : Oui. Quelques soient les choses que ce personnage fait ou ne fait pas, il garde grâce à vos yeux. Vous. Êtes. Addict. A. Christian. Grey.

 

Moi : (La vache il me fout les jetons d’un coup, là !) Aaahhh ?

 

DR Flynn : Qu’avez-vous ressenti à l’évocation de son passé ?

 

Moi : Des frissons d’horreur.

 

DR Flynn : Comment avez-vous réagi aux passages plus … intimes ?

 

 

 

Moi : (merde je dois répondre là ?) Euh… bien ? Très bien ? Grave bien ???

 

DR Flynn : Comment avez-vous réagi à son côté plus tendre, plus romantique ?

 

Moi : J’ai fonduuuuu…

 

DR Flynn : Comment avez-vous réagi à son retour vers ses pratiques plus… perverses ?

 

Moi : J’étais exci… euh… excellemment surprise !

 

DR Flynn: Vous êtes addict.

 

Moi : Bon… mais alors pourquoi j’ai pourtant l’impression d’avoir mis un temps fou à lire ce livre ? Il m’a semblé interminable !!!

 

DR Flynn : Vous l’avez savouré, tout simplement.

 

 

 

Moi : Ah… c’est ça ?

 

DR Flynn : Qu’en est-il du personnage féminin ? Vous n’en parlez pas beaucoup.

 

Moi : (t’as combien d’heures devant toi coco ?) Oui, certes… elle m’a parût (conne !) moins intéressante. Dans le 1er tome elle m’a semblée assez naïve et j’ai eu de la sympathie pour elle, elle m’a même fait rire à plusieurs reprises. Mais là !!! Elle m’a exaspérée pendant tout le livre !! « Je veux être avec lui » « Non, on est trop différents » « Mon Dieu cet homme m’aime !! » « Pourquoi m’aime-t-il ?? » « Je hais ses anciennes pratiques » « Pourquoi ne m’emmène-t-il plus dans la Chambre Rouge ? »… Enfin vous voyez quoi, l’héroïne exaspérante et versatile au possible !!!

 

DR Flynn : Est-ce que votre addiction pour ce CG ne fait pas que vous soyez tout naturellement … agacée pour son héroïne ?

 

Moi : (t’as qu’à dire jalouse !) Non pas du tout. Je trouve que l’auteure a essayé de la rendre plus mature mais au final elle ne sait absolument pas ce qu’elle veut et en plus elle fait souffrir (MON !!) CG.

 

DR Flynn : vous ne m’avez rien dit sur l’auteure.

 

Moi : (t’as vraiment une journée à perdre on dirait). Comme dans le 1er tome, le style est toujours aussi pauvre, les expressions sorties d’un monde parallèle et le pire de tout c’est que j’ai trouvé des incohérences dans le texte !! Bon malheureusement je ne lis pas avec un bloc note à côté de moi et du coup je n’ai pas noté les pages, mais je vous assure Docteur que c’était ÉNORME !!! En fait, j’aurais dû prendre des notes pendant ma lecture, j’aurais pu comme ça compter le nombre de « je t’aime »… On sourit quand le premier arrive, on fond pour les 2,3 et 4 suivants et on finit par vomir après le 35ème !!  Encore le problème de répétition de l’auteure, Doc… elle a un réel problème de manque de vocabulaire, croyez-moi ! Et puis il a une espèce de fausse pudeur aussi assez irritante à la longue dans sa façon de décrire les scènes de sexes,  assez simplement et dès que la scène concerne une pratique, euh… vous voyez… en dessous de la ceinture de la dame, on se retrouve avec des  « oh mon Dieu, il descend  », « il va m’embrasser…  ! » etc… et c’est également en italique dans le texte. Je vous passe le langage de charretière d’Ana dans ses pensées -  est-ce que je parle comme ça moi !!??-, le rapprochement systématique de la couleur rouge avec le mot « salope » - que ce soit les vêtements, le rouge à lèvres - … Bref beaucoup de passages m’ont fait lever les yeux au ciel !

 

 

 

DR Flynn :   Alors comment expliquez-vous l’engouement de certaines lectrices pour ce tome ?

 

Moi : Je pense que le retour à de la romance « classique » avec de l’amour, du romantisme, de la jalousie, de la tendresse a fait que l’histoire est complètement sortie, une bonne fois pour toute dans la tête des lectrices, du genre érotique dans lequel on a essayé de la mettre dès le départ. On le lit comme on lirait une autre romance avec un héros charismatique (pour certaines) et qui fait des trucs … so romantic, so sex quoi ! On rêve toutes d’un amant comme CG !!!

 

DR Flynn: En faites-vous partie ?

 

Moi : (Merdre ! Merde ! Merde !! J’ai encore raté une occasion de me taire !! ) Euh… il est assez craquant c’est vrai dans ce tome, avec son envie de tout donner à celle qu’il aime… Est-ce que moi il me fait rêver ? (réfléchis à un truc cool à dire !!) N’est-ce pas le but de ce genre de livre ? Toucher les lectrices dans leurs rêves et fantasmes de l’amant idéal ? (ouais c’est ça, répondre à une question par une question !).

 

DR Flynn: Vu votre addiction, je dirai que oui…

 

Moi : …

 

DR Flynn : Y voyez- vous un peu plus clair maintenant ?

 

 

 

Moi : Eh bien… ça commence à se démêler.

 

DR Flynn : Voulez-vous que je vous éclaire complètement ?

 

Moi : (je suis venue pour ça coco !) Si vous voulez oui…

 

DR Flynn : Vous faites partie de ces femmes, ou lectrices si vous préférez, qui lisent un livre pour ce qu’il est sans faire attention aux tactiques de vente. Apparemment ce livre vendu comme étant un livre érotique n’en est pas vraiment un, et depuis le 1er tome vous avez pris le parti de le voir comme une romance uniquement. Du coup il est normal de voir dans le héros masculin le parfait reflet de vos attentes, dans tous les domaines… Il est aussi bien intimidant que tendre, jaloux et protecteur, beau, riche avec en plus un côté philanthrope qui le hisse haut dans les cœurs des lectrices. Comment voulez-vous ne pas devenir addict de ce … Daniel Grey ?!

 

Moi : Christian Grey...

 

DR Flynn : Je pense que malgré tous les points négatifs dans le livre, vous avez trouvé ce que vous recherchiez dans une romance, sans le côté érotique que vous pensiez trouver, c’est-à-dire de la passion, de l’amour et du sexe. Alors si vous y trouvez votre compte je ne vois pas où est le problème d’être addict au personnage.

 

Moi : (punaise il a raison !!) Donc le fait de me sentir irrésistiblement attirée par CG alors que le livre en lui-même ne m’attire pas plus que ça, ce n’est pas un peu… bizarre ?

 

DR Flynn : Je dirai que vous avez succombé malgré vous au personnage, qui soit dit en passant doit être l’élément important de l’histoire, et cela vous a permis d’apprécier le livre à vos dépends. Pour toute autre addiction je vous aurai tout de suite dit de faire attention, mais pour un livre, et une romance de surcroît, je ne vois pas du tout où est le mal.

 

Moi : C’est génial Docteur !!! Alors on peut apprécier un livre uniquement parce qu’on a aimé un personnage ??!! waouuuu c’est génial !!!! C’est vraiment la première fois que cela m’arrive ! C’est très déroutant… Bon, eh bien docteur… je crois que je vais alors continuer cette série en lisant le tome 3 qui sort bientôt et j’espère que mon addiction continuera et me fera apprécier une nouvelle fois ma lecture… malgré tout, comme vous dites.

 

DR Flynn : Je peux vous faire une confession, maintenant que vous avez vos réponses…

 

Moi : ah ? (quoi ? il me prenait pour une folle quand je suis entrée c’est ça ?!). Dites-moi…

 

DR Flynn : Je connais CG.

 

Moi : (WTF ?????) Ah bon ???

 

DR Flynn : C’est un de mes patients. Et croyez-moi vous n’êtes pas au bout de vos surprises… Au revoir Lisa McLivres.

 

 Voilà... Je sors de ma consultation, et le diagnostique est clair:

 

 je suis une Christian Grey Addict 

 

 

 

coeurcoeurcoeurcoeuréclair

 

******************************************************************************************************************************

 

Cinquante nuances plus claires

 

 9782709642545-T

 

 

d'E.L. James 

aux éditions JC. Lattès

 


Quatrième de couvertures: 

 

La rencontre d Ana Steele et de Christian Grey, chef d entreprise ambitieux mais tourmenté, les a précipités dans une histoire d' amour torride qui a irrémédiablement bouleversé leurs existences.

Ana a toujours su que ses amours avec son Cinquante Nuances seraient orageuses : leur vie commune pose des défis que ni l un ni l'autre n'avaient envisagés. Ana doit apprendre à partager le style de vie opulent de Grey sans sacrifier sa propre intégrité ou son indépendance; Grey doit surmonter son obsession de tout contrôler, et exorciser les horreurs qui le hantent.
Enfin réunis, ils ont tout : l amour, la passion, l intimité, la richesse et une infinité de possibles.
Mais alors même que la vie les comble, le malheur et le destin
conspirent pour plonger Ana dans le pire des cauchemars...

 

La chronique de Lisa McLivres:

 

Bref… j’ai réussi à me procurer le tome 3 de Fifty shades.

 

La sortie était prévue pour le mercredi. Je vais sur Facebook. Mon libraire dit qu’il l’a déjà. On est mardi.

Je regarde son post, je regarde la petite date en bas à droite de mon écran. Je regarde son post, la date, l’heure…. « Vous fermez à quelle heure ??? ».

 

Il me dit à « 19h tapantes, venez vite je vous attends ». J’y vais. J’arrive essoufflée. Elle me regarde. Je la regarde. Elle me dit « tiens c’est vous LisaMcLivres ? ». Suis grillée…

 

Je commence la lecture. Christian enfant… suis toute émue. Page suivante, la lune de miel. Merde j’avais (presque) oublié qu’ils s’étaient mariés.

 

Je lis, je souffle, je lis, je souffle.

 

C’est sympa de les voir s’appeler « Mr Grey et Mme Grey » toutes les deux minutes. J’ai envie d’essayer. Je regarde Zhom et je dis : « ça va Mr McLivres ? ». Je souris. Il me regarde. Plisse le front. Retourne à son livre. Nan, en fait c’est chiant de s’appeler comme ça toutes les deux minutes.

 

Pendant un instant je me demande où est mon CG. Je continue à lire. Je reviens en arrière. On dirait qu’il manque toutes les pages avec mon CG dominant dans mon livre. Je hausse les épaules et je continue à lire.

 

Je tourne les pages. Je baille. Je me dis qu’il y a un problème. Zhom me regarde : « Y’a un problème ? ». Je lui réponds : « non, non ! » (si p***** !!! on m’a vendu un livre où il manque des pages !) . Il me regarde. Je le regarde. Il me regarde. Je le regarde. Il me dit : «Ok, cool ».

 

Je lis. Je suis prête à lancer un avis de recherche international pour retrouver mon CG. Dans certaines pages, je crois le retrouver. Je souris. Il a changé. Il laisse faire Ana. Je plisse le front. Pourquoi il l’a épousé ! Je ferme le livre. J’ai envie de le jeter. Je réfléchis. Non, je vais continuer. Je continue.

 

J’enchaine les scènes où Ana fait tout pour énerver mon CG en faisant tout le contraire de ce qu’il dit. Elle désobéi. Il s’énerve. Elle m’énerve.

 

A un moment, je pose mon livre et je réfléchis. Le mariage des héros dans un livre, c’est pourri.

 

CG a changé. Pourquoi a-t-il changé ? Je suis déçue.

 

Je continue de lire. Il ne se passe rien. J’arrête de lire. Je dors. Je vais au travail. Je rentre. Je lis.

 

Ah enfin ! La lune de miel est terminée. Je souris. Zhom me regarde. Je lui souris. Il me dit « ça va ? ». Je lui dis : « grave ! ». Je lis.

 

Mon avis de recherche à porter ses fruits. J’ai retrouvé mon CG. Il est là dans le passage que je lis. Je tourne la page, il est toujours là.

 

Je ne veux plus aller me coucher. Je veux lire. J’ai retrouvé mon CG.

 

Il est là. Je suis là. Nous sommes là. Ana est là aussi.

 

Je me dis « elle lui fait vraiment du bien quand elle ne le fait pas souffrir ! ».

 

Il a changé. Ana a changé. Elle le fait parler. Il parle de son passé.

Il me fait fondre. Je souris.

 

J’enchaine les pages les unes après les autres. Je me dis que finalement il est bien comme ça aussi mon CG.

 

Un soir zhom me dit « alors, il est bien ton livre ? ». Je le regarde. Il me regarde. Je lui dis : « Je l’ai retrouvé ! ». Il me regarde. Je le regarde. Il ne comprend pas. Je m’en fiche.

 

Les jours passent. Je lis mais il ne se passe pas grand-chose.

 

Je regarde les pages que j’ai lues. Je regarde celles qu’il me reste à lire. Je me décourage.

 

Et puis tout s’accélère dans le dernier quart. Je lis. Je tourne les pages.

 

J’avais deviné certaines choses. D’autres non.

 

Je me dis que mon CG avance, évolue, grandit. Je l’aime.

 

Je ferme le livre et je me demande pourquoi l’auteure veut  absolument mettre une intrigue en fond de l’histoire. Ça ne fonctionne pas. Je me dis que c’est une connerie.

 

Ana me saoule.  Elle fait tout de travers. Mon CG souffre alors j’ai envie de crier. Je crie. J’ai réveillé les enfants. Je ne peux plus lire ce soir.

 

Le lendemain, je me dis qu’il faut que j’essaie de comprendre pourquoi Ana agit comme ça. Je lis. Je cherche. Je trouve. C’est une gamine.

 

Du coup, j’essaie de ne plus m’intéresser qu’à CG. Il est beau. Il est dominant. Il est tendre. Je veux le même. Je regarde Zhom. Il me regarde. Je le regarde. Il me regarde. Je ferme mon livre. Je vais me coucher.

 

Cette fois, je vais essayer de finir le livre ce soir. Je me mets dans le canapé. Je prends mon livre. Je lis.

 

J’y crois pas mon CG est un salaud ! J’ai le souffle coupé. Je relis. Je lève la tête. Je relis. J’ai une boule au ventre. Je me dis que pour une fois je suis du côté d’Ana. Je plisse le front. Je fronce les yeux. Je me dégoûte.

 

Quand je pense que je voulais retrouver mon CG eh bien il est là. Il est sexy, dominateur, cruel, sadique, pervers et expert !!! Oui il est bien là. Je lève les yeux. Je me fais peur.

 

Là, je ne peux plus m’arrêter de lire. Toutes ces femmes qui tournent autour de CG. J’ai envie de leur crever les yeux. Mais je ne peux pas.

 

J’en suis à la dernière page. Les émotions me submergent. C’est fini. Il n’y aura plus de CG.

 

Je me dis qu’il va me manquer. Pas Ana. Elle a tout eu, de la première à la dernière page. Je suis jalouse.

 

Mon livre est fini.

 

Bref… je me suis procuré le dernier tome de la trilogie Fifty Shades et je suis et resterai une Christian Grey’s addict.

 

 coeurcoeurcoeurcoeuréclair