Conquise par le Highlander

 

Le Highlander tome 2  

 

Conquise par le Highlander (Le Highlander, #2)

 

de Julianne MacLean

aux éditions Milady, collection Pemberley

 

 

Quatrième de couverture:


Avec sa crinière fauve et son corps marqué par les combats, Angus MacDonald est le guerrier le plus redoutable qu'ait jamais vu lady Gwendolen MacEwen. Lorsqu'il prend le château de son père, elle se trouve contrainte de partager son lit avec l'homme qui a défait son clan. Belle et fière, Gwendolen exaspère Angus autant qu'elle l'attire. Mais en l'épousant, leurs clans seraient réunis. Alors que ses talents d'amant ébranlent la réticence de Gwendolen, un complot menace de tout bouleverser.

 

La chronique de Lisa McLivres:

L’histoire de ce tome démarre deux après la fin du précédent avec le bannissement d’Angus MacDonald pour trahison envers le Boucher des Highlands, qui n’est autre que son meilleur ami Duncan MacLean. Haïssant les Anglais plus que tout et voulant punir son ami d’avoir épousé une Anglaise, Angus va donner l’identité du Boucher aux « Tuniques Rouges », ce qui vaudra un emprisonnement et une condamnation à mort pour Duncan, heureusement déjoués.

 

Pendant ces deux années Angus va souffrir mille morts de sa trahison, d’abord pour avoir vendu son meilleur ami aux Anglais mais aussi pour avoir déçu son père au point que celui-ci l’ait banni de son clan. Mais Angus apprend que son château, Kinloch, est aux mains du clan MacEwen allié à la couronne d’Angleterre.

 

L’histoire commence donc par la prise du château par Angus MacDonald - surnommé le Lion de l’Ecosse de par sa crinière blonde héritée d’ancêtres Vikings -  qui va devoir épouser la fille du défunt seigneur, Gwendolen MacEwen, pour appuyer son pouvoir de nouveau seigneur et maître de Kinloch et réunir les deux clans jusqu’alors ennemis.

 

Déjà dans le premier tome le personnage d’Angus MacDonald éveillait la curiosité par ses côtés mystérieux, brutal et dénué de tous sentiments humains. La soif de vengeance est au cœur de son être et imaginer des Anglais ou leurs alliés posséder le château de son père est au-dessus de ses forces. Lui qui n’a jamais éprouvé de sentiments amoureux pour aucune femme, va être complètement déstabilisé par l’attirance qu’il découvre pour sa jeune épouse. Gwendolen elle, est d’abord terrifiée par ce guerrier fort comme un roc et d’une beauté hors du commun, mais pour le bien être de son clan elle accepte de se soumettre à son époux et à lui prêter allégeance et fidélité.

 

Ici, encore une histoire de Highlanders, somme toute assez banale, mais qui se laisse bien lire. Le tempérament fougueux d’Angus y est certainement pour quelque chose car l’histoire déborde de sensualité. Soyons honnête, de ce côté-là nous sommes servis. Seulement, tout cela se fait un peu au détriment de l’histoire elle-même et une intrigue se met véritablement en place que dans le dernier tiers du livre. Donc tout va être condensé à la fin avec les trahisons, les complots qu’on nous annonce après coup sans les avoir vu venir (un peu facile pour l’auteure je trouve) et le suspens.

 

Malgré tout, et grâce à cette dernière partie de l’histoire, ce fut un bon moment de lecture avec des héros attachants et qui « font leur boulot de héros » j’ai envie de dire, car tous les éléments de la romance de ce type sont là mais un peu étouffés par une intrigue trop bâclée à mon goût.

 

Mais le personnage d’Angus, en quête de rédemption est tellement agréable que les pages se tournent toutes seules sans qu’on ne s’en rende compte.

 

coeurcoeurcoeuréclairéclair