LA QUÊTE DES OURS

 

LIVRE 1

 

L'AVENTURE COMMENCE

 

L'aventure commence (La quête des Ours, Livre 1)

d'Erin Hunter 

aux édition Pocket Jeunesse

 

 

Résumé:

Kallik est une petite ourse polaire qui vit sur la banquise avec sa mère et son frère. Mais cette année-là, la glace fond plus tôt et plus vite que d’habitude, les obligeant à regagner la terre ferme précipitamment. La mère de Kallik meurt, et son petit frère se perd dans le brouillard. La petite ourse, seule, se lance à la recherche de son frère. Toklo, lui, est un ours brun qui vit dans la montagne, où la pollution humaine fait des ravages. Oka, sa mère, le délaisse au profit de Tobi, son jeune frère malade. Lorsque Tobi meurt, Oka perd la tête et chasse Toklo. Livré à lui même, Toklo apprend à survivre seul, jusqu’au jour où il rencontre un drôle d’ourson capable de se transformer en aigle, en saumon, en lièvre… Lusa est une petite ourse noire née dans un zoo. Elle se lie d’amitié avec la femelle grizzly qui vient d’arriver : c’est Oka, la mère de Toklo ! Elle regrette d’avoir abandonné son ourson. Folle de douleur, elle attaque un matin l’un des soigneurs du zoo. Tous les ours savent ce qui l’attend : les humains vont l’emporter, et ils ne la reverront jamais. Lusa promet alors à Oka qu’elle retrouvera Toklo. Elle élabore un plan compliqué et réussit à s’enfuir du zoo…

 

La chronique de Lisa McLivres:

L’aventure commence d’Erin Hunter est le premier tome ou Livre de la série « La quête des Ours ».  Nous faisons la connaissance, à tour de rôle, de trois oursons dont la vie va prendre un tournant et les conduire sur des chemins ornés d’aventure, de dangers et de mysticisme.

 

Kallik, petite oursonne blanche, se voit obligée de quitter sa banquise natale avec sa mère et son frère pour fuir le dégel synonyme de mort pour leur espèce. Mais cette fuite de tous les dangers n’épargnera pas sa famille et Kallik devra se débrouiller toute seule.

 

Toklo, lui, c’est l’intrépide ! Petit ourson grizzly, il voyage avec sa mère et son jeune frère malade et chétif et tentent de survivre dans cette forêt qui leur fournit peu de nourriture et où les conditions de survie son difficiles. Lui aussi va devoir se débrouiller seul et perdre beaucoup de choses derrière lui.

 

Lusa, cette oursonne noire, n’a jamais connue le « dehors ». Née en captivité dans un zoo, elle n’aura de cesse de rêver d’ailleurs, de liberté malgré les efforts que son père (qui, lui, a vécu dans la forêt) fournira pour l’en dissuader. Mais même en captivité, l’appel de la vie sauvage est plus fort, et une simple rencontre changera son destin.

 

Cette histoire mêlant trois personnages, trois destins, nous emporte très facilement et très rapidement au fil des pages. Nous suivons le périple de chacun des oursons successivement à chaque chapitre afin de bien nous familiariser avec eux. Le récit reste ainsi très rythmé et addictif car on veut savoir ce qui arrive à tel ou tel ourson dans le prochain chapitre le concernant. Un bon point pour les jeunes lecteurs qui risqueraient de s’ennuyer au fil de la lecture.

 

Purement initiatique, cette histoire nous montre trois oursons (trois enfants pourrait-on dire) dont la vie ressemble plus à de la survie et qui vont devoir se débrouiller tout seul par la force des choses et donc perdre leur statut d’ « enfant » et grandir avant l’heure. On est très ému par toutes les mésaventures qu’ils rencontrent d’autant plus que bien souvent l’être humain y est pour beaucoup.

 

Le style s’accorde bien entendu avec le point de vue des oursons, et on sourit souvent en lisant la façon dont ces animaux voient notre monde, nous décrivent et nous ressentent. Ainsi nous sommes à la fois des « sans-griffes » pour Kallik, des « peaux-lisses » pour Toklo ou des « museaux-plats » pour Lusa. Et on retrouve beaucoup d’autres termes de ce genre dans l’histoire.

 

Ce livre est  plein d’aventure, d’émotions et de réflexions et plaira sûrement aux jeunes lecteurs.

 

Un grand merci à Babelio et aux éditions Pocket jeunesse.

 

coeurcoeurcoeurcoeur_clair